Collectif de journalistes et photographes
Rechercher :
Accueil / Articles / Politique

Le traité de l'Élysée fête ses 50 ans

Publié le 22 janvier 2013 par Camille Larbey | Politique  
Joyeux anniversaire au traité d'amitié franco-allemand.
Clef de voûte des bonnes relations entre l'Allemagne et la France, le traité de l’Élysée fête cette année son 50e anniversaire. Au début des années 1960, la situation internationale est difficile : la France est en train de perdre son empire colonial, et l'Europe n'en est encore qu'à ses premiers balbutiements. Allemagne et la France souhaitent marquer leur rapprochement par un traité d'amitié et de coopération, reposant surtout sur la volonté de deux hommes : le chancelier allemand Konrad Adenauer et le président français Charles de Gaulle. Il sera signé le 22 janvier 1963 au Palais de l'Élysée à Paris par les deux dirigeants et leurs ministres des Affaires étrangères, Gerhard Schröder (CDU) et Maurice Couve de Murville. Ce traité répond à trois objectifs : marquer symboliquement la réconciliation franco-allemande, créer une véritable amitié entre les deux peuples (en particulier entre les jeunes) et favoriser la construction d'une Europe unie. Depuis, on parle régulièrement de "couple" franco-allemand, mais aussi de "tandem" ou "duo". Des métaphores inhabituelles dans le jeu des relations internationales.

Concrètement, que dit ce traité ? Les deux pays doivent se consulter l'un et l'autre en matière de politique étrangère. Sur le plan institutionnel, le traité prévoit un calendrier de rencontre régulières à tous les niveaux - chefs d’État et de gouvernement, ministres et hauts fonctionnaires - afin d'accroitre l'entente entre les deux pays. En 1963 est créé l'Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ), un exemple de coopération dans les domaines culturel et éducatif. Depuis sa mise en place, l'OFAJ a subventionné plus de 250 000 rencontres et permis à environs 7,5 millions de jeunes Français et Allemands de faire connaissance. Le traité de l'Élysée a aussi permis la naissance des lycées binationaux, du Conseil franco-allemand de défense et de sécurité ainsi que du Haut Conseil Culturel franco-allemand.

Ce moi-ci, une pièce de monnaie de deux euros sera émise, représentant Konrad Adenauer et Charles de Gaulle. Quatres manifestations (trois à Berlin, une à Paris) sont prévues : un conseil des ministres et une session parlementaire en commun, une rencontre entre les jeunes et un concert franco-allemand le 24 janvier à Paris. Et n'oublions pas le slogan des festivités : Einmal Freunde, immer Freunde.

Camille Larbey
Article publié dans Ecoute, janvier 2013

comments powered by Disqus

L'auteur : Camille Larbey


Camille Larbey Mes articles

Formation : Master d'Histoire, spécialisé dans le Cinéma allemand.

Participation à : Le Parisien, Metronews, Rue89, Technikart, L'Expansion, La Gazette Drouot, So Film, Le Nouvel Obs, Détours, The Drone, Gonzaï, StreetPress, Bien-dire, Vice, Vocable, Social Media Club, Ithaac, Longueur d'Ondes, La Gazette de Berlin, Écoute, World Photo Report, Rockcover, Evous.fr, Smart.

Berlin, mise en scène. publié chez Espaces & Signes.


Médias : Presse écrite, WEB.

Bio : Cultures