Collectif de journalistes et photographes
Rechercher :
Accueil / Articles / Economie

La botte Aigle : de la boue au podium

Publié le 06 janvier 2014 par Camille Larbey | Economie & entreprises  
Chaque mois, le magazine allemand Écoute propose de redécouvrir un produit culte français.
Quel produit culte peut-on retrouver à la dois dans la penderie d'un pécheur breton, d'un agriculteur béarnais et d'une fashionista parisienne ? Une paire de botte Aigle, très certainement. Résistante et confortable, cette botte de pluie en caoutchouc traverse les époques et les modes. Et ce, depuis 161 ans !

En 1853, l'américain Hiram Hutchinson fonde la "Compagnie du Caoutchouc Couple", à Montargis (dans la région Centre). L'usine fabrique des bottes, chaussures, vêtements de pluie pour les ouvriers et les agriculteurs. Puis, Hutchinson renomme son entreprise "À l'Aigle", en référence à l'aigle américain. Aujourd'hui, Aigle dispose toujours d'un seul et unique atelier de fabrication, située désormais près de Châtellerault (dans la région Poitou-Charente). Si les bottes en caoutchouc ne représentent qu'un quart de la production, elles restent le best-seller de la marque : environs 800 000 paires y sont fabriquées chaque années et exportées dans plus de 100 pays. Chaque botte est entièrement faite à la main, nécessitant une soixantaine d'étapes dans sa confection. À partir des années 1950, la botte de pluie Aigle devient un accessoire de mode incontournable. Chaque modèle porte même un petit nom : la botte à talon Miss Juliette, Chantebelle la colorée, Lolly Pop pour les enfants.

Pour les jeux olympiques de Munich en 1972, la marque met au point, en collaboration avec le navigateur français Marc Pajot, le modèle Malouine. Initialement destinées aux marins, ces bottes bleu atlantique avec un double liseré blanc sont rapidement adoptées par toutes les familles françaises. Voilà donc la clé du succès de la marque : de nombreuses collaborations avec diverses personnalités, comme la styliste Agnes B ou Kitsune, un label musical hype. La botte Aigle a ainsi gagné sa place sur les podiums des défilés de mode. Mais son meilleur usage reste malgré tout celui trouvé par des générations d'enfants : sauter dans les flaques d'eau avec.

Camille Larbey

 Article publié dans Ecoute, janvier 2013. 
comments powered by Disqus

L'auteur : Camille Larbey


Camille Larbey Mes articles

Formation : Master d'Histoire, spécialisé dans le Cinéma allemand.

Participation à : Le Parisien, Metronews, Rue89, Technikart, L'Expansion, La Gazette Drouot, So Film, Le Nouvel Obs, Détours, The Drone, Gonzaï, StreetPress, Bien-dire, Vice, Social Media Club, Ithaac, Longueur d'Ondes, La Gazette de Berlin, Écoute, World Photo Report, Rockcover, Evous.fr, Smart.

Berlin, mise en scène. publié chez Espaces & Signes.


Médias : Presse écrite, WEB.

Bio : Cultures